news

 

Menin, 17 avril 2012 – Suite à un audit récent, Group Galloo Recycling est la première entreprise à pouvoir utiliser le certificat End-of-Waste en Belgique et en France. Grâce à ce certificat, le groupe peut commercialiser et transporter certaines matières premières secondaires comme des produits à part entière et non plus comme des déchets.

En 2008, l’Europe a publié une directive pour promouvoir la recherche en vue d’un traitement optimal des déchets. L’année passée, cette directive a donné lieu à un règlement européen qui définit les critères pour l’obtention du certificat End-of-Waste. Par le biais de cette mesure, l’Europe veut favoriser la confiance à l’égard de la qualité des matières premières secondaires et limiter l’épuisement des ressources naturelles. Group Galloo Recycling vise le recyclage total depuis des années et cherche constamment des techniques novatrices afin d’atteindre ce but.

Un audit récent mené par le Bureau Veritas a reconnu les efforts du groupe. Ainsi, Group Galloo Recycling peut désormais utiliser l’appellation End-of-Waste pour trois matières premières secondaires produites à partir de déchets métalliques. Il s’agit de la ferraille broyée pure, de l’aluminium classé et séché, ainsi que de l’inox classé.

« Le décret européen ne définit de critères que pour ces trois métaux », explique Pierre Vandeputte, administrateur du Group Galloo Recycling. « L’Europe s’efforce actuellement d’établir une norme pour le cuivre que nous suivrons également. « Group Galloo s’est toujours battu pour ne pas être considéré comme une entreprise de traitement de déchets. Nous fournissons une matière première secondaire, c’est-à-dire un produit à part entière. C’est à ce niveau que se situe notre contribution à un environnement plus propre ».

Pour pouvoir utiliser le certificat, le groupe doit garantir la traçabilité des déchets métalliques. La qualité des produits est contrôlée régulièrement par le biais d’échantillons. Le groupe doit également fournir les documents corrects lors de la commercialisation et du transport, ainsi que conserver la trace de tous les produits commercialisés dans un registre de matériaux.