A propos de nous
Galloo film d'entreprise

Galloo est l’une des entreprises les plus importantes dans le domaine du recyclage des métaux ferreux et non-ferreux dans l’Europe Occidentale. Avec ses succursales en Flandres, en Wallonie et dans le Nord de la France, Le Groupe est fortement ancrée dans cette région.

Le recyclage, un approche écologique
Galloo a conçu un procédé d’usinage industriel afin de récupérer de façon écologique des biens de consommation usagés (voitures, produits blancs et bruns, ...) et des ferrailles d’usine. Par la conversion des sous-produits en matières premières secondaires, le Groupe contribue à un environnement plus propre.

Le recyclage, un approche autorisée
Le but de notre entreprise est la valorisation totale, 100 %. Des machines modernes font la preuve de notre approche expérimentée et industrielle.

  • 3 broyeurs
  • 2 presses
  • 1 kondirateur
  • 3 LTRBs
  • 3 zerdirateurs
  • 1 flottation
  • 9 cisailles

Nos ingénieurs expérimentés continuent à développer de nouvelles techniques pour achever ce but.

Le récupération des ferrailles se fait surtout par 3 installations, la presse, la cisaille et le broyeur. Les deux premiers ne prennent que du matière pure, comme des ferrailles de construction, des feuillards, des gros ferrailles de démolition ...

Le broyeur traite des ferrailles différentes comme des épaves, des appareils électroménagers e.a.Après le broyage, il nous reste 3 fractions:

  • le fer broyé, à employer immédiatement dans l’industrie d’acier
  • le résidu du broyeur
  • mélange non-ferreux

Le résidu du broyeur, aussi bien que le mélange non-ferreux reçoivent un traitement supplémentaire dans une des nos propres installations, la LTRB. Ce traitement nous rend de nouveau de plusieurs fractions.

  • Le CARB lourd (Combustible Alternative du Résidu du Broyeur): surtout du caoutchouc en du bois qui reçoivent une valorisation thermique.
  • Fraction inerte: l’implémentation dans la construction de routes.
  • Fraction plastique: Galloo-Plastics, récupération de matière.
  • Métaux non-ferreux + pierres + fil de cuivre + fraction restante (40 %) : Ces matériaux sont façonnées à Galloo Menen, où on peut entre autre séparer les métaux non ferreux des pierres et la fraction restante par moyen de flottation. Les métaux non-ferreux, aussi, sont calibrés par sorte.
Kraan
  • Kranen
  • Kraan en pers

1939
Fondation par Joseph et Bertha Galloo-Verhaeghe. Avec seulement un camion et une cisaille, ils récupèrent sur un petit site des vieux textiles et des métaux ferreux et non-ferreux.

1950
Achat de la première presse.

1956
Déménagement à un plus grand site pourvu d’une desserte ferroviaire.

1965
Mariage entre Joëlla Galloo et Antoine Vandeputte. La société privée à responsabilité limitée unipersonnelle fraîchement créée connaît une hausse : trente personnes sont employées.

1968
Déménagement au site actuel situé au long de la Lys : 3,5 hectares pourvu d’une desserte ferroviaire. Les péniches jusqu’à 300 tonnes y peuvent amarrer. C’est également le début d’un système de containeurs. Une cisaille de 900 tonnes se trouve sur le site.

1977
Installation d’n broyeur de 2 000 cv avec une capacité de 60 000 tonnes par an. C’est le deuxième broyeur en Belgique.

1979
Création de Konstruktie Galloo NV pour la réparation et l’entretien des machines, camions et grues aussi bien que la construction métallique.

1982
Achat d’un nouveau terrain de 6 hectares, également situé au long de la Lys et adjacent au terrain de Galloo sprlu. Galloometal SA, une entreprise qui a pour but de trier et valoriser les métaux non-ferreux broyés, voit le jour. De diverses machines spécialement conçues y trouveront leurs places fixes : deux machines de concentration, une ligne de traitement pour les fractions légères, une ligne de flottaison et un four de fusion.

1983
Reprise de Brugse Scheepsloperij, situé aux bords du canal Baudouin, à 50 km de Menin. Disposant d’une desserte ferroviaire la  Brugse Scheepsloperij valorise les métaux ferreux et non-ferreux et démantèle également des navires. L’entreprise acquit une cisaille de 1 000 tonnes où les navires de 3 000 tonnes peuvent y être chargés.

1984
Acquisition d’un site à Tournai (B) avec accès ferré et une cisaille de 800 tonnes.

1987
Achat d’une cisaille de 1 000 tonnes pour la sprlu.

Mars 1988
Changement de la sprlu Joseph Galloo en Galloo NV au capital de € 1 240 000.

Avril 1988
Reprise de Denolf Recycling à Bruges où se trouve une cisaille de 800 tonnes.

Mai 1988
Grâce au redressement et à l’approfondissement de la Lys il est possible de charger des péniches jusqu’à 1 350 tonnes.

1989
Agrandissement du site existant à Menin et également le premier pas à l’international vue que les sept hectares supplémentaires se trouvent en France. Galloo-France sa voit le jour.

1990
Galloo-France sa commence sa politique d’investissement et met en service un nouveau kondirator de 3 000 cv. De cette façon la capacité de traitement du Group Galloo Recycling est doublée.

1991
Construction d’une LTBR, une ligne de tri et recyclage de résidus de broyage, au site de Galloometal.

1992
Reprise du groupe Cibié, au nord de la France, qui consiste de :

  • Cibié Recyclage SA à Marquette : un broyeur de 1 250 cv, une cisaille de 800 tonnes, une presse de 500 tonnes
  • Carmi SA à Aniche : un broyeur de 1 250 cv, une cisaille de 800 tonnes
  • Sodépam-Nord-Métaux SA à Roubaix
  • Mazelier Recyclage SA à Ronchin

Acquisition d’une nouvelle ligne de flottaison ayant une capacité de 30 tonnes/heure. Le Brugse Scheepsloperij cesse son activité de démantèlement et élargit la vente de navires. Konstruktie Galloo NV est vendu.

1995
Construction d’une LTRB à Galloo-France.

1997
Création de Val-BB.
Création de Recyval à Châtelet (B).

1998
Création de MRT, Metal Recycling Transport, une propre service de transport.
Création de Galloo-Plastics sur le site de Galloometal à Menin.
Création de Valorauto en Belgique, un centre de dépollution pour les véhicules hors d’usage.

1999
Reprise de Dufrasne Métaux à Tertre (B) et de Roussel à Lens (F).
Début de la construction d’une cisaille de 1 250 tonnes.

2000
Construction de Galloo-Plastics à Halluin (F) pour le recyclage des plastiques.

2001
Construction de Sowarec, Société wallonne à Ghislenghien (B).
Reprise de Deferem à Mons (B) et de SRM à Dieppe (F).

2002
Reprise du holding Almetal consistant de Almetal Beheer, Van Heyghen Recycling, Nefer, Retre et Almetal Deutschland.
Construction d’une nouvelle presse de 770 tonnes.
Fusion entre Dufresne Métauxs et Deferem : Hainaut Recyclage avec un site à Tertre (B).

2003
Reprise de FRT (Flan de Récupération et de Travaux) à Lomme (F) et de Schoot Recycling Hulst à Hulst, aux Pays-Bas.
Vente de Nefer et Almetal Deutschland.
Certification ISO 9001 concernant le système de gestion de la qualité de Galloo NV, Galloometal NV, Valorauto Belgium NV et Galloo-France SA.
Création de Recylec.
Certification ISO 14001 concernant le système de management environnemental pour Galloometal NV.

Mars 2005
Reprise de De Saedeleir-Philips à Termonde (B).
Achat d’une nouvelle cisaille.

Août 2005
Deux nouveaux sites pour Recylec : Recylec Vlaanderen à Menin (B) et Recylec Wallonie à Ghlin (B).

Octobre 2005
Installation d’une nouvelle grue d’équilibre au site de Denolf Recycling.

2006
Reprise de Flavifer à Flavigny-Le-Grand (F) et de Hirson Recyclage à Hirson (F).

Avril 2007
Mise en service d’un nouveau depôt à Galloo Menin (B) et début d’une nouveau depôt à Galloo‑France.
Création de Fomarec (entreprise d’insertion), de Almetal-Finance et de Rosselle Recyclage à Oost‑Cappel (F).

Juillet 2007
Reprise de Normand à Amiens (F).
Ouverture du nouveau immeuble de bureaux au siège principal à Menin.

Mai 2008
Expansion de Galloo-France à Halluin (F).
Reprise de Barbier Galois à Sin-Le-Noble (F).
Reprise de Belgomet à Deinze (B), de Bertout Frères à Bourbourg (F) qui change d’ailleurs son nom.
Création de AD REM (Advanced Design of Recycling Machinery), une coentreprise avec Valvan (50/50). Cette nouvelle entreprise spécialise dans le développement et la construction d’installation pour le tri de résidus de broyage entre autres. Dans ce cadre des licences ont été obtenues sur les brevets d’ESR et de Paul Olivier.

Juin 2008
Nouvel immeuble et un nouveau dépôt de stockage pour Rosselle Recyclage à Oost-Cappel (F).
Acquisition du terrain dans la zone industrielle à Hirson (F).

Août 2008
Reprise de VRT (Valenciennoise Récupération de Travaux) à Valenciennes (F).

Décembre 2008
Début de la valorisation à Dreux d’écrans sur un site qui envisage seulement cet objectif.
CRT à Frelinghien (F) fera partie de Group Galloo Recycling.
La reprise d’Artois Recyclage à Fiefs (F) est terminée.

Janvier 2009
Reprise de Philippe Lebon bvba à Roulers. Dès ce moment-là, on parle de Lebon Recycling.

Février 2009
Reprise des actifs d’Alumet Motormet à Gistel (B) par Genco NV, une filiale de Almetal Beheer. Genco est baptisé Motormetal Recycling NV.

Juin 2009
Déménagement des activités Recylec Wallonie de Ghlin à un dépôt tout neuf sur les terrains de Sowarec Ghislenghien (B).

Juillet 2009
Nouveau contrat avec Recupel pour le traitement des D3E pour une période de trois an. De çette façon, Galloo emploi plus de 1 500 personnes de l’économie sociale.

Août 2009
Début des travaux pour Valorauto France à Halluin (F).
Bertout Recyclage devient Galloo Bourbourg Recyclage.

Septembre 2009
Début des travaux sur le site de Sallaumines (F) pour Roussel SA.
CRT devient Galloo Frelinghien Recyclage.

Janvier 2010
Galloometal NV obtient le permis d’environnement.
La nouvelle LTBR commence sa production et peut traiter les résidus de broyage légers aussi bien que les résidus de broyage lourds. Galloometal commence la valorisation des écrans ACL.

Septembre 2010
Reprise de Anc. Ets. F. Pennequin à Kain (B). Le site scaldien dispose d’une cisaille de 350 tonnes.

Histoire
Galloo-France
  • Galloo-France
  • Group Galloo

Structure

Le Conseil d'Administration

Antoine Vandeputte: Président
Jan Vandeputte: Directeur Général Délégué

Domaines:

  • Investissements et gestion du matériel roulant
  • Infrastructure de chantiers et bâtiments
  • Membre du Comité de Direction

Pierre Vandeputte: Directeur Général

Domaines:

  • Finances
  • Commerces
  • Relations externes
  • Marketing
  • Informatique
  • Infrastructure: immeubles de bureaux
  • Membre du Comité de Direction

Rik Debaere: Directeur Général Délégué

Domaines:

  • Directeur Général, Président du Comité de Direction (CEO)
  • Investissements installations de production
  • Personnel
  • Infrastructure générale
  • Personne de contact pour les sites
  • Recherche et développement
  • Environnement et sécurité

Luc Vandewalle: Directeur
Patrik Dejonghe: Conseiller
Dries Wyffels: Secrétaire

Galloo burelen
  • Galloo burelen
  • Galloo burelen

Fondation 1939
C.A. € 615 000 000
Employés 675 personnes
Employés de l’économie sociale 150 personnes
Métaux ferreux 1 400 000 tonnes
Métaux non-ferreux 100 000 tonnes
Plastques 50 000 tonnes
Résidues de broyage 275 000 tonnes
AEEA 62 000 tonnes
VHU 65 000
Divisions en Belgique 14
Divisions en France 23
Divisions aux Pays-Bas 3

 

Chiffres
Galloo burelen
  • Galloo burelen
  • Galloo burelen

Objectifs

ISO 9001: 2015

Galloo se veut un partenaire solide pour ses clients dans la production de métaux ferreux et non-ferreux. Notre implantation sur le grand-nord de France, la Belgique et les Pays Bas, nous permet de répondre aux demandes de nos clients en Europe mais également à l’export.  En recyclant les biens de consommation usagés et la ferraille industrielle d’une manière écologique et en les réutilisant en tant que matière première secondaire, nous contribuons à un environnement meilleur. C’est pour cela que Galloo suit les développements récents afin de garder son statut de « leader » dans le secteur et continuer de s’élargir.

Pour garantir et démontrer un niveau de qualité élevé, Galloo a introduit un système de management qualité selon les exigences d’ISO 9001 : 2015 et selon les exigences UE concernant « End Of Waste ». Ce système de management qualité est évalué périodiquement par un organisme de certification externe.

  1. Les axes de notre politique qualité sont :
  2. Le respect continu des accords fixés avec les clients et les fournisseurs et le maintien de bonnes relations avec les parties intéressées
  3. La valorisation maximale des produits
  4. Le fonctionnement optimal du parc machines
  5. L’ordre et la propreté sur les chantiers
  6. Le développement d’une gestion efficace du personnel
  7. L’amélioration continue du système de management qualitéL’harmonisation d’ISO 9001 à Galloo

Dans ce cadre, la Direction s’engage à :

  • Satisfaire aux exigences client, ainsi qu’aux prescriptions et dispositions légales applicables
  • Communiquer et faire respecter cette politique qualité et ses objectifs à tous les niveaux de l’organisation et évaluer régulièrement leur pertinence
  • Planifier des actions visant à s’améliorer continuellement et les mettre en œuvre 
  • Évaluer les risques et opportunités identifiés dans la démarche qualité afin d’adapter son orientation stratégique.

La Direction est convaincue que ce système de management qualité amène un meilleur fonctionnement de l’organisation et s’intègre parfaitement dans son orientation stratégique, ce qui améliore la prestation de services vis-à-vis des clients. La Direction soutient intégralement le contenu de ce système de management qualité et met également à disposition les moyens nécessaires pour introduire ce système, l’entretenir et l’améliorer. La Direction compte sur un engagement actif de chaque membre du personnel dans cette démarche et s’assure que les ressources nécessaires sont adaptées.

Menin, 10/08/2018

ISO 9001: 2015

statut de « leader » dans le secteur et pour améliorer continuellement son efficacité.

Pour garantir et démontrer un niveau environnementale élevé en toute transparence, Galloo s’engage à une amélioration continue des performances environnementales dans son organisation et dans ses procédés. A cet effet, un système de management environnemental est introduit selon les principes d’ISO 14001 : 2015, intégré dans le fonctionnement journalier de l’entreprise.

Dans ce cadre, la Direction d’engage à :
• Respecter les exigences légales et les autres exigences environnementales
• Améliorer de façon continue le système de management environnement
• Prévenir les pollutions et les impacts sur l’environnement des activités, pour la protection de l’environnement.

Les principaux axes de notre politique environnementale sont :
• La valorisation maximale des produits
• La limitation maximale de la gêne occasionnée aux riverains et le maintien de bonne relation avec les parties intéressées
• La réduction des consommations d’énergie et de ressources naturelles
• L’harmonisation de l’ISO 14001 à Galloo

Dans le cadre de cette politique, des objectifs et un plan d’actions sont formulés et mis en œuvre chaque année. Ce système de management est sous contrôle périodique d’audits externes, dans le cadre de la procédure de certification.

La Direction soutient intégralement le contenu de ce système de management environnemental et est convaincue que ce système s’intègre parfaitement dans son approche des enjeux environne-mentaux et contribue à l’adaptation de son orientation stratégique.  Elle met à disposition les moyens nécessaires pour le mettre en place, l’entretenir et l’améliorer. Cette politique et ses implications sont diffusées auprès de tous les collaborateurs (internes et externes) de Galloo, notamment par la for-mation continue et la sensibilisation. La Direction compte sur un engagement actif de tous les membres du personnel dans cette démarche et s’assure que les ressources nécessaires sont adap-tées.

Menin,

10/08/2018

Bureau Veritas logo